Je cherche :


Top images    
Contact Ajouter aux favoris Imprimer Géo-localisation Voir les commentaires
    Sommaire     »  Maroc  »  Marrakech

2 photos de

Lieux Disponibles :
  »  Liste des photos
  »  Autres images Maroc
    (2 photos)
Catégories disponibles Marrakech
Végétation comme enclavée et entourée de terre aride / Maroc, Marrakech


Maroc, Marrakech

La Medersa (école coranique) Ben Youssef / Maroc, Marrakech


Maroc, Marrakech

1
La ville impériale de Marrakech, appelée "Ville du Maroc" par les premiers voyageurs, est une agréable ville du Sud pleine de vie, située sur les contreforts des magnifiques montagnes de l'Atlas. Promenez-vous parmi la foule sur le Djemaa el Fna, la célèbre place, pour l'ambiance de fête qui y règne: des comiques, des acrobates, des danseurs, des comédiens, des joueurs de fifre et des conteurs attirent les innombrables badauds. L'ambiance dans la ville est plus détendue qu'à Fès car les habitants de Marrakech sont connus pour leur bonté et leur cordialité. La ville d'origine berbère s'est développée à travers les siècles en une place de marché pour les tribus du Sud, les Mahgrébains, les nomades sahariens, et les voyageurs venant des régions de l'Afrique de l'Est.

Marrakech fut fondée au environ de 1062 par Youssef bin Tachfine, fondateur de la dynastie almoravide. Elle fut sa capitale, en parallèle avec Fès, car le monarque devait également garder un oeil vigilant vers l'Andalousie où les rois catholiques cherchaient à le renverser. Son fils, Ali ben Youssef, concentra ses efforts de magnificence sur Marrakech et il y construisit des palais, des bains, des canaux ainsi que les remparts en terre rouge qui encerclent aujourd'hui la ville, bien qu'ils furent reconstruits plusieurs fois durant l'histoire troublée de la cité. En 1184, le sultan almohade Yacoub el Mansour construisit le minaret Koutoubia de 70 mètres de haut. C'est au pied de ce minaret que les libraires (koutoubia) proposaient leurs manuscrits. La plupart des autres grandes constructions furent détruites au cours de conflits. Hélas, durant les 17ème, 18ème et 19ème siècles, Marrakech perdit le lustre de sa gloire passée.

La ville nouvelle est appelée Gueliz mais c'est la vieille ville qui se trouve être la plus intéressante. La médina est gigantesque et l'on y trouve beaucoup de souks dans les allées sinueuses. Suivez la règle d'or de la médina: si vous êtes perdu, restez dans les rues principales et vous finirez bien par atteindre un édifice connu ou une porte. Le Djemaa el Fna se trouve au cœur de la médina. Le jour, on n'y trouve que peu d'artistes mais dans la soirée, un vrai carnaval prend forme et attire aussi bien les Marocains que les touristes.

Plus d'un spectacle fascinera les visiteurs, des acrobates aux magiciens en passant par les docteurs spécialistes en plantes médicinales qui vous promettront de guérir toutes les maladies avec leurs concoctions. La musique est omniprésente grâce aux musiciens qui jouent toutes sortes d'instruments et toutes sortes de musiques: de la musique berbère, de la musique traditionnelle Fassi ou de la musique Gnaoua dont le son paraît surnaturel (il s'agit d'une musique de percussions que certaines confréries religieuses jouent afin d'atteindre un état de transe). Autour de la place, on trouve un certain nombre de restaurants, et certains cafés ont des balcons d'où le spectacle peut être admiré à distance.

Les souks sont immenses mais l'on ne s'y perd pas. Comme dans d'autres villes et d'autres médinas, on trouve des souks spécifiques qui vendent des articles tels que des tissus, de la laine, des produits cosmétiques traditionnels et des aphrodisiaques. Recherchez le souk des babouches où l'on trouve des pantoufles en cuir marocain, le souk el Attarin pour les épices et les parfums, et le souk des forgerons pour ses beaux articles en cuivre.

Dans la médina, vous trouverez la Médersa Ben Youssef, collège religieux établi par le sultan Abou el Hassan durant la dynastie mérinide du 14ème siècle. Les Sadiens le reconstruisirent et recouvrirent complètement sa surface de décorations. Les tombes sadiennes sont également richement décorées. Elles furent fermées par Mulay Ismail quand il détruisit le palais Badi, puis elles furent redécouvertes et renovées en 1917.

En face de la médersa, se trouve le Koubba Ba'adiyn almoravide, l'unique édifice almoravide qui ne fut pas détruit. Les motifs originaux qui sont la base de toute architecture au Maroc (tels que les pommes de pin, les palmiers et les feuilles d'acanthes) se retrouvent gravés sur ces murs, et l'on admire plusieurs dessins typiques berbères almoravides dans cette construction modeste de deux étages. Le palais El Badi fut construit par Ahmed el Mansour le victorieux (après sa victoire durant la bataille des rois) entre 1578 et 1602. Il fut construit avec l'argent de la rançon qu'il obtint en échange des nobles portugais faits prisonniers durant la bataille. Le palais devait être magnifique et il suffit de visiter les tombes sadiennes pour se rendre compte à quel point il devait être superbement décoré. Même les ruines suggèrent la grandeur d'El Badi. Il fallut 10 ans au célèbre Mulay Ismail pour dépouiller et détruire ce splendide palais. Il construisit ensuite sa propre version de Versailles, Dar El Makhzen à Meknès, sa nouvelle capitale. La famille royale utilise encore ce palais de nos jours.

En septembre, se tient le festival de Marrakech dans les ruines d'El Badi: un festival du folklore et de la musique. Des musiciens et des danseurs de toutes les régions du Maroc prennent part à ces spectacles authentiques et déroutants. Fantasia est un spectacle nocturne pendant lequel des chevaliers berbères à cheval, parés de leurs plus beaux atours, vont au grand galop en tirant des coups de feu.

Le massif du Toubkal est dépourvu de routes. Il comprend le Djebel Toubkal, le plus haut sommet du Haut Atlas culminant à 4 167 mètres au-dessus du niveau de la mer. Equipez-vous de bonnes chaussures d'escalade, d'habits chauds, d'un sac de couchage et partez à l'assaut de son sommet, si vous l'osez. Les villages d'Asni et d'Imlil ont beaucoup de charme avec leurs maisons serrées les unes contre les autres. Les femmes berbères sont habillées de vêtements aux couleurs extrêmement vives

Menu Photographier
© Photos-depot.com - 2005-2017